Quelques fois demandées pour de jeunes emprunteurs, pour lesquels la banque a besoin d’être rassurée, elle reste tout de même rare, car le prêteur part du principe que s’il a recours à une caution solidaire, c’est qu’il n’a pas entièrement confiance en la capacité de remboursement de son client, et s'il n’a pas confiance, pourquoi le suivrait-il dans son projet. On demandera donc à votre caution solidaire d’être solvable (un dossier complet lui sera demandé : relevés de compte, bulletins de salaire, avis d’imposition, liste des crédits en cours…). Cette caution est une garantie supplémentaire, et ne remplacera de toute façon pas la mise en place d’une hypothèque ou d’une caution mutuelle.