Elle consiste en cas de défaillance de remboursement de l’emprunteur à rembourser l’établissement financier, en procédant à la saisie du bien et la mise en vente de celui-ci afin de rembourser les prêts accordés pour le financement de ce dernier. L'hypothèque conventionnelle fait obligatoirement l'objet d'un acte authentique devant notaire et d'une inscription à la conservation des hypothèques du lieu où se situe l'immeuble. La garantie s’éteindra automatiquement un an après la date prévue de fin de prêt. Dans le cadre d’une vente avant cette date, il faudra s’exonérer de frais liés à la levée d’hypothèque.